Des inventions qui font du chemin


Les inventions qui font du chemin


Le thé glacé est né aux États-Unis en 1904, lors de la foire internationale de Saint-Louis, pendant un été particulièrement chaud. L'Association des Producteurs de thé de l'Assam y tenait un joli kiosque mais personne ne s'y arrêtait. Le directeur, Richard Blechynden, eut l'idée de verser du thé sur des blocs de glace. Ce fut un succès ! Encore de nos jours, le thé glacé demeure le genre de thé le plus consommé par les Américains. On le trouve sous forme de poudre prête à diluer, incluant le sucre et le citron ou encore sous forme de boisson embouteillée ou même congelée!

Le sachet, pour sa part, est attribué à Thomas Sullivan. En 1940, ce dernier choisit de faire de la promotion en distribuant des échantillons de thé dans de petites pochettes en soie. Comme les marchands en redemandaient, il remplaça alors la soie par de la gaze, plus perméable, créant ainsi le thé en sachet, formule maintenant la plus populaire chez les consommateurs du monde entier.

De nos jours, la mode est aux thés parfumés. Le choix est presque illimité : on les retrouve aromatisés avec des parfums de fleurs (jasmin, rose, lotus, orchidée), avec des essences comme la bergamote et la menthe ou encore, avec la fumée de bois tels que l'épicéa. On apprécie les thés aux agrumes (citron, orange), aux fruits (fraise, mûre, pêche, pomme, mangue, noix de coco, fruit de la passion) ou encore à la vanille, au caramel, au chocolat, au rhum...

©1996: Centre d'histoire de Montréal
Source de l'image: La Revue Moderne, août 1956